Festins de Noël

Aller en bas

Festins de Noël

Message  Carnuial le Mer 13 Déc - 18:30

Carnuial déambula dans une ruelle sombre d'une ville grise sous un ciel lourd. Le silence dans cette toute petite rue était pesant. De sa peau on ne voyait que son visage, car toute de noire vêtue comme à son habitude, elle avait mis pour l'occasion des gants noirs et avait enfilé un col roulé toujours aussi noir (lavé avec Mirlaine Machine, attention pas plus de 30° ou à froid, parce que sinon, la laine rétrecit...).

La ruelle se rétrécit aux abords d'une placette. Une petite fontaine laissait couler une eau glaciale doucement dans un petit bassin. Elle s'en approcha. On entendait le silence (oui, je sais, on ne peut pas entendre le silence, mais la phrase donne de la classe). Elle s'assit sur le bord du bassin et regarda les maisons avoisinantes.

Elles étaient petites, mais de bonne famille. Plusieurs fenêtres étaient illuminées d'une lumière dorée. On entendait soit la radio ou la télé, aussi le lecteur qui tous diffusaient des cantiques populaires. Petit Papa Noël, Entre le Boeuf et l'Ane Gris, et autres chansons que les gamins hurlaient à tue-tête.

Les enfants chantaient, jouaient, riaient. Les parents envelloppaient des cadeaux dans des papiers colorés avec des rubans aux couleurs joyeuses. Puis ils les déposaient au pied du sapin enguirlandé et décoré de bougies ou autres boules de Noël. Carnuial regarda chacune de ses fenêtres sur un monde à qui elle n'appartenait pas.

Puis d'un coup elle se leva et se dirigea vers l'une de ses maisons. Elle avait la ferme attention de s'offrir un festin de reine, par une nuit heureuse, une nuit innocente. Son sourire s'agrandit, ses yeux étincelèrent. Elle avait soif. Elle arriva devant la maison désignée et toqua. Elle jeta un coup d'oeil sur la placette, mais personne n'était de sortie par ce temps frais de la nuit.

Un homme ouvrit, sans perdre de temps, elle le repoussa à l'interieur violemment et lui plaqua une main sur la bouche. Il avait beau se démener, elle était cainite et était plus forte que lui. Avec une infinie patience, elle s'approcha au plus près de lui et glissa lentement vers son cou. Puis alors qu'elle sentait la peur se rendre maître du corps de l'humain.

Elle planta avec délectation ses dents dans son cou. Il fut pris d'un hoquet de surprise et elle n'en fut que plus ravie. La peur, la surprise, tout cela elle le ressentit buvant le sang chargé d'hormone de ce père de famille. C'est ainsi qu'il mourrut. Dans le hall de sa maison de ville. Carnuial se redressa, et laissa tomber le corps mollement sur le tapis de l'entrée. Sans bruit elle se dirigea vers la cuisine où elle trouverait certainement la mère préparant le repas.

Elle avait bien vu. Carnuial passa la porte de la cuisine et dans un cri surpris, la femme se retourna. Elle était en train de couper la tête du poulet qui se ferait le plat principal d'un repas de famille. La femme se reprit et envoya le couteau de boucher droit sur la tête de la vampire. Carnuial l'évita grace à ses instincts surhumains (hé oui, nous autres vampires sommes des surhommes, mouahahahaha)...

Une fois la femme sans autre arme sous la main, Carnuial sauta sur la femme et la gifla. L'humaine tomba sous la force du coup et il ne fallu pas longtemps avant que son sang fut pompé hors de son corps. Carnuial avait percé la peau jeune et fraiche de la mère. Une fois le corps exhangue, Carnuial laissa le cadavre par terre, sur le carrelage de la cuisine et se releva. Encore un corps... Encore un...

Elle erra quelque peu dans les pièces sentant le bois frais. Elle s'attarda à contempler le sapin. Elle ne connaissait pas Noël. Sa vie humaine n'avait pas vu le dévellopement de cette fête religieuse. Elle se demandait ce que le sapin représentait. Elle haussa les épaules et vit jouant avec un train électrique un petit garçon près du canapé. Carnuial sourit encore plus. Le sang d'un enfant était le meilleur. Frais, innocent, pur...

Elle n'eut pas de problème pour l'attrapper et le vider, comme ses parents de son sang. Une fois la moindre goutte absorbée, elle laissa le corps de l'enfant sur le canapé et sortit de la maison. Elle retourna sous la neige tombante vers la petite fontaine ou elle aurait tout le loisir de trouver une nouvelle maison avec de nouvelles proies...

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  k@limero le Jeu 14 Déc - 0:02

cali était dans une ville, dans un quartier, dans une
maison...



il avait décidé de laisser un peut ses amis lycans, pour se faire les dents sur
des humains.



Tien voila une maison sans feux de cheminé... D'un bon Cali sauta sur le toit,
il se serra le bras et descendit le conduit en version slim fast..



HO HO HO



Cali avait préparé sa paille, oui il réservait ses dents pour les lycans !!



Il tomba directement dans le salon... tien une peau morte, un petit garçon
était déjà étendu au sol...



raaa ya quelqu'un qui est déjà passé. ze trop inzuste !!...

cali vit la dinde sur la table. Ses anciens instincts ou intestins d'humain, lui rappelaa
qu'elle point ce repas pouvait être excellent. Une dinde chaude... oui pourquoi
pas...il se rapprocha de la table, il se coupa un morceau...


beurk raaa, pas de goût.

Un bruit viens perturber son petit festin il dégainat son arme...
avatar
k@limero
emissaire
emissaire

Nombre de messages : 848
Age : 38
clan : devant son pc 6,7,10,12 ^^
Date d'inscription : 20/09/2006


niveau ::
43/60  (43/60)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Carnuial le Jeu 14 Déc - 1:36

Carnuial était de retour à la fontaine. Elle observa une fois de plus les maisons alentours. Sur laquelle jetera-t-elle son dévolu? Elle appreciait la vision de la maison la plus à gauche. Une famille de trois enfants et une grand-mère en prime. Elle soupira. Non, finalement. Une grand-mère ça voulait dire du sang trop vieux, trop... enfin, sang gout quoi.

Alors peut-être la maison près de l'église. Un jeune couple sans enfant, mais dans la force de l'âge. Et puis près de l'église, surement croyant... Donc, qui dit croyant, dit délectation. Oui... Allons dans celle-là. Maintenant comment y entrer? Se faire passer pour la voisine? Moui, pourquoi pas.

Elle retourna dans la maison dans laquelle elle venait de tuer une famille et chercha un dessert peut-être prévu. Dans la cuisine il y avait encore le futur diner qu'il ne sera jamais. Dans le frigo peut-être... Bingo. Un joli gateau glacé. Elle prit le dessert et se retourna direction la maison désignée. Mais elle s'arrêta soudainement. Un bruit venant de la salle. Avait-elle oublié quelqu'un?

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  k@limero le Jeu 14 Déc - 13:55

Cali se positionna en mode furtif (de profil pour ceux qui me connaissent). Dans cette position personne ne pouvait le voir...

Il se cacha derrière l'armoire, prés à bondir, coquille en avant. En effet Cali était un guerrier et se battre ne lui faisait pas peur !

Mais quand même déjà qu'il n'avait pas bu de sang dans cette maison, alors en plus se battre, non il n'en était pas question.

Il décida d'attendre, de voir, de guetter, peut être aurait-il droit a un lycan?
avatar
k@limero
emissaire
emissaire

Nombre de messages : 848
Age : 38
clan : devant son pc 6,7,10,12 ^^
Date d'inscription : 20/09/2006


niveau ::
43/60  (43/60)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Carnuial le Jeu 14 Déc - 16:52

Carnuial se dit qu'elle allait remettre son prochain diner pour un peu plus tard. Elle sortit de sa manche sa dague et empoigna également le couteau de boucher que la femme avait jeté préalablement. Puis lentement elle se dirigea vers la salle dans laquelle elle avait entendu le bruit.

Dans la salle il y avait le sapin dont les guirlandes électriques flashaient encore leurs lumières multicolorées. Le corps du gamin était toujours sur le canapé, là où elle l'avait laissé, la table était toujours dressée. Elle tourna lentement le regard, mais revint vite sur la table. On avait mangé le repas. Elle plissa les yeux. Pas un vampire. Les vampires ne mangeaient pas. A moins d'un cainite de nouvelle génération, des sangs moins purs. Ceux-là gardaient assez d'humanité pour pouvoir manger.

Un jeune vampire alors. Carnuial sourit, puis se retourna, trop facile, elle n'y voyait pas l'interet. Elle retourna dans la cuisine alla chercher le gateau et décida d'aller tout de même sonner à la porte de la maison qu'elle avait désignée comme prochaine scène de meurtre.

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  skailyne le Ven 15 Déc - 14:43

Je me promenais dans les rues de la ville, les décorations de noel étaient de sorties et illuminait la ville aux multiples couleurs. La neige se remettait a tomber déjà les rues en était couvertes, les petites maisons aussi. Cela me rappellait les noels de mon enfance dans ce paysage féerique, j'attendais patiement le moment ou j'ouvrirai les cadeaux.

Les traces de mes pas trahissaient mon parcours je fut rejointe par Enquiquineuse qui sous la neige de craignait rien avec sa fourrure naturelle. La trève de noel était une tradition d'antant nos ancêtres festoyaient qu'ils soient lycans ou vampires le jour de noel ils festoyaient à leur manière. On dit que ce mois là est le mois des suicides... Si ils savaient que ce n'est que les démons qui s'amusent un peu.. tel le jour d'halloween ils sont lachés dans les rues et festoyent.

Les hostilités commençaient les maisons chaleureuses à la fumée des cheminée dansantes s'éteindrai peu à peu...

_________________
avatar
skailyne
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 869
Age : 41
clan : Vampire Caraibes s6
Date d'inscription : 06/09/2006


niveau ::
56/150  (56/150)

Voir le profil de l'utilisateur http://vampires-caraibe.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Enquiquineuse le Ven 15 Déc - 19:42

Noël.. Quelle période joyeuse et festive.. Le sapin et son odeur de grand air, les guirlandes illuminant les fenêtres et les maisons, les enfants et les tonnes de cadeaux à déballer devant du lait et des biscuits.. Mais que serait noël sans les repas gargantuesque et le vin qui coule à flot ? Ce qu’on peut se demander c’est surtout de savoir à qui profite vraiment cette fête ? Es-ce réellement les humains ?

Enquiquineuse huma l’air.. Elle appréciait les senteurs qui s’offrait à elle en cette si belle nuit.. Elle retrouva son amie Skailyne pour fêter dignement le seul jour où vampire et lycans ne s’entre-tuaient pas.. La seule fois où elles pouvaient s’adonner à leur activité de chasseuse ensemble.. Elle s’approcha de la fontaine et se mit à laper l’eau fraîche.. Elle se secoua, éclaboussa Skailyne et se mit à rire.. Elle posa rapidement une patte sur la bouche de son amie et lui fit signe de faire silence.. Elle renifla de nouveau et son regard changea..

Y a des vampires dans le coin..


Skailyne se mit à rire en lui répondant que oui vu qu’elle était là mais la lycane n’avait aucune envie de rire.. L’aura qu’elle sentait non loin de là ne lui voulait pas du bien..
avatar
Enquiquineuse
Encalineuse des Caraïbes
Encalineuse des Caraïbes

Nombre de messages : 295
Age : 39
clan : La Lune Bleue
Date d'inscription : 21/09/2006


niveau ::
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur http://bluemoonwolves.conceptforum.net/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  skailyne le Lun 18 Déc - 12:10

Skai se demandait pourquoi elle devait se méfier des vampires, cela n'avait pas de sens, cependant Enquiquineuse semblait sérieuse et très préocupée...

Il y a encore des vampires qui vous effraie Enquiquineuse ? Je l'aurai pas cru, en vue de votre puissante masse musculaire.

skai gloussa un peu plus.

Je vous défendrai si vous le désirez.

Skai re gloussa... cependant la louve ne décrochit pas un sourire.. mais qu'est qui pouvait inquiêter comme ca la petite louve..

_________________
avatar
skailyne
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 869
Age : 41
clan : Vampire Caraibes s6
Date d'inscription : 06/09/2006


niveau ::
56/150  (56/150)

Voir le profil de l'utilisateur http://vampires-caraibe.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Carnuial le Lun 18 Déc - 18:27

Carnuial sortit, un sourire aux lèvres, un gateau à la main et alla frapper à la prochaine maison, celle juste à côté de l'église. Alors que quelqu'un s'approchait pour ouvrir, elle afficha un sourire naif et innocent.

La porte s'ouvrit et dévoila un homme dans sa trentaine. Il sourit à Carnuial et remarqua le gateau dans ses mains. Il l'invita à entrer, par politesse et par réflexion, car il faisait tout de même froid dehors. De plus, c'était Noël...

Carnuial entra sans montrer aucune animosité. Elle s'expliqua sur sa venue, créant ainsi un gros mensonge. L'homme acquiesça, la présenta à sa femme qui était dans le salon en train de regarder la télé.

Alors qu'ils parlaient inconscients du futur malheur qui allait s'abattre sur leur couple, Carnuial contempla l'âge parfait des deux époux, et elle décida de vider l'homme tout d'abord, puis la femme. Le sang de l'homme serait plus fort alors que celui de la femme plus innocent, pieux et pur.

Alors qu'ils se concertaient pour inviter Carnuial à manger chez eux pour le réveillon, Carnuial lacha le gateau, sauta sur la femme pour lui décoler une baffe monstrueuse, et s'attaqua à l'homme qui surprit ne put réagir à temps.

Elle planta ses dents dans le cou de l'homme qui se débattait comme il le pouvait mais ne put résister bien longtemps. La femme pendant ce temps se redressa, vit son mari écroulé à terre, une flaque de sang s'éparpillant sur le tapis. Elle hurla tous les démons de la terre.

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Enquiquineuse le Mer 20 Déc - 11:02

Enquiquineuse écoutait Skailyne d’une oreille distraite.. Il est vrai qu’elle comprenait que d’avoir peur d’un vampire pouvait sembler à son amie une chose ridicule mais il n’était pas question d’un simple vampire.. C’était plus que cela.. Elle décida de ne pas en parler, se persuadant que ses loups avait certainement du rêver.. Que c’était sûrement l’effervescence de noël qui avait perturbé leurs esprits.. Mais elle resta sur ses gardes car cette nuit était particulière pour les lycans et les vampires de toutes contrées..

Elle regarda Skailyne occupée à glousser et même si elle avait voulu en rire, elle n’y arrivait pas..
Soudain, elle vit une jeune vampire avec un gâteau à la main.. Mais bon, rien de particulier à signaler vu qu’ils ne croiseraient que leurs semblables pendant cette fête..

Enquiquineuse renifla l’air.. Tout était calme.. Tous les humains étaient au chaud chez eux et entamait le repas gargantuesque qui les attendait.. C’est là qu’allait commencer la nuit la plus sanglante de l’année..

Elle se tourna de nouveau vers son amie à qui elle fit un clin d’œil.. La vampire comprit qu’il était l’heure de passer à table mais au moment ou elles s’apprêtaient à le faire, un cri d’horreur déchira le silence de la nuit..

La lycane s’arrêta nette..


Je croyais que on devait éviter que ça se finisse en boucherie tout ça ? On n’a pas besoin de la police qui rôde en prime.. Allons voir..
avatar
Enquiquineuse
Encalineuse des Caraïbes
Encalineuse des Caraïbes

Nombre de messages : 295
Age : 39
clan : La Lune Bleue
Date d'inscription : 21/09/2006


niveau ::
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur http://bluemoonwolves.conceptforum.net/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Carnuial le Mar 2 Jan - 19:46

Et le sang de l'homme était un vrai délice, chargé de peur, de sainteté. Oui, il était pratiquant. Son sang était riche de l'amour qu'il portait à sa femme et à son dieu. Mais la gourmandise de Carnuial l'empécha d'en gouter plus, car elle le vida en quelques secondes, laissant tomber mollement le corps exhangue de l'homme.

Elle se tourna vivement quand la femme hurla à mort. Carnuial lui balança une autre baffe. Mince, elle allait réveiller tout le quartier, il lui fallait la terminer au plus tôt. Elle s'approcha et maintint la femme au sol se mettant à califourchon sur elle.


- Shhhhuuuut... Méchante femme! Tu m'obliges à gacher mon repas!

Elle ne perdit pas de temps et planta ses dents dans le cou tendre de la jeune femme. Elle hurla de plus belle, mais perdit vite conscience. Carnuial se régala plus encore de son sang magnifiquement pure. Une pieuse, une fervente croyante et pratiquante. Délicieux! Que demander de plus.

Carnuial se redressa, le corps sans vie de la femme ne l'interressant plus, mais une nouvelle idée venait de germer dans sa tête. Quoi de plus pieux que le prêtre même! Elle sourit et décida d'aller donc faire un tour dans l'église sur l'autre pas de porte. Elle se leva, les yeux injectés de sang, les traits félins, un sourire machiavélique sur les lèvres.

Elle sortit de la demeure, espérant ne pas être vue et prit la direction de l'église à deux pas d'ici. Elle poussa la porte dans un grincement strident. Le fer rouillé cria sous le poids de la lourde porte de bois brut et Carnuial fouilla l'obscurité que donnait la sombre église en cette nuit froide et enneigée...

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Akella le Lun 15 Jan - 9:18

Grande est la joie des hommes dans leur maison en cette nuit magique
Mais cette joie et ce bonheur ne sont pas partagés équitablement
Si certains se préparent ou sont en cours pour ce gargantuesque repas, d'autres se cachent dehors sous des cartons ou bien se pressent aux portes des églises pour mendier de quoi s'payer un litre d'alcool bon marché pour les réchauffer pendant la nuit.
Le Diable sait si Akella vomit cette race humaine.
Mais ce soir Paix sur cette terre aux monstres de bonne volonté.
Akella n'a jamais connut d'autre trêve que celle là !
Sur le trottoir,recroquevillé contre le mur d'une vieille batisse qui pourrait passer pour une ancienne fabrique de chocolats, là se terre un petit enfant.
Il a froid, il grelotte mais n'a pu entendre Akella.
Un saut, une main qui jaillit.
Quelques plaintes à peine sortie du fond d'une gorge déjà broyée par la poigne surpuissante d'Akella.
Une jambe qui gigote dans le vide puis qui tressaute sporadiquement.
Et une âme en peine de moins sur ce monde de misère et d'injustice
Akella n'a pas la bonté de sa soeur Toth non !
Akella n'a cependant pas la froideur de son maitre Vampire d'un autre monde.
Non ! Akella est
réaliste
Les meurtres commis en plein centre des beaux quartiers s'étalent dès le lendemain matin sur les journeaux
Mauvaise publicité pour Vampires et Lycans.
Un traine savatte est retrouvé raide mort au bout d'une semaine : il paraitra dans la rubrique des chiens écrasés .
Tout juste coincé entre l'annonce du décès de Monsieur Duchprot et le résultat du match amical de l'équipe locale de Volley.
Pas de quoi fouetter un chat lorsque l'on passe chez les chiens écrasés.

Trois blocs d'immeubles plus loin, le meilleur territoire de chasse apparait enfin à Akella
Le coin des squatteurs.
Là c'est encore meilleur ! et c'est tout aussi pire !
Cinq étages. Plus d'ascenceur. Escalier qui se délabre, moquette arrachée pour servir de couverture de fortune à quelques couche-dehors qui préfèrent encore éviter cet endroit ...
Les portes des appartements toutes ouvertes. Pour que les occupants détectent une arrivée avant et puisse réagir rapidement.
Peine perdue avec Akella. Il connait l'endroit comme sa tanière et prélève régulièrement sa quote part
Pas pour le sang non !! Surtout pas ! Les aiguilles usagées jonchent le sol et dans certains coins des pièces vides les excréments humains s'entassent sous les décombres de bouteilles vides et autres emballages récupérés dans les poubelles voisines pour protéger quelques grammes de poudre bonheur.
Ce soir, ce sera deux junkies qui connaitront d'autres joies que celles de cette poudre bonheur. Un male et une femelle humaine.
Ils ne s'apercevront de rien, perdus qu'ils étaient dans leur trip malsain.
Encore deux peines humaines qui s'allègent de cet océan de douleur et de tristesse que sont les humains.

Akella ressort du squatt ...

"Allons nous oxygéner un peu dans les beaux quartiers maintenant que notre tache de rédempteur a pris de l'avance ce soir ..."

Son apparence humaine reprise, Akella marche droit et d'un pas sur.
Un air réjouit d'un bon ouvrier rentrant chez lui et se préparant au gueuleton apparait sur son visage
Tout juste s'il ne sifflote pas un air à la mode.

Il parvient aux abords des beaux quartiers quand un cri résonne au loin ...


Oh Diable est grand !! Sans doute un de ces vampires imprudent incapable de tuer proprement !

Sa colère monte immédiatement en lui et ses vêtements deviennent trop étroits !

"Calme toi Akella, calme toi !! N'oublie pas que tu es seul ce soir et que Toth ne surveille pas tes arrières !
Et puis n'oublie pas, c'est le jour de la grande trêve !
Tout de même j'aimerai bien savoir quel fils de l'Enfer à bien pu commettre pareille gourance
Ne serait-ce que pour lui donner gout à la belle oeuvre la prochaine fois que je le rencontrerai."

Akella, sa résolution prise, se dirige vers le cri.
avatar
Akella
Entraineur
Entraineur

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 12/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Carnuial le Mer 17 Jan - 14:12

Carnuial passa la tête par l'entre-baillement de la porte. La nef était silencieuse, pas un bruit, pas un son, d'un silence pesant. Une lumière pâle se projetait depuis les vitraux éclairait les bancs et les accoudoirs mis à disposition pour la prière. La poussière ancestrale flottait dans l'air et détaillait le moindre ray de Lune. Près du coeur de l'Eglise, il y avait un promontoire avec quelques bougies allumées pour remercier la Vierge Marie d'un quelconque voeux exaucé.

Carnuial entra toute entière dans l'église et referma la porte qui grinça tout autant qu'à son ouverture. Un sentiment de peur lui prit aux tripes. Il fallait dire qu'elle était tout de même dans un lieu saint. Il fallait faire attention à ce qu'elle touchait, comme par exemple le bénitier installé dans une alcove pour les baptême des jeunes enfants, comme par exemple la lourde croix qui surplombait le coeur, situé sous la tour-lanterne. Oui, elle avait peur, mais quel bonheur que de gouter au sang d'un homme d'église...

Elle remonta lentement l'allée centrale fixant de ses yeux avides de sang la croix qui représentait le soi-disant fils de Dieu crucifié. Arrivée au coeur, elle chercha la sacristie. Rapidement elle vit de la lumière qui émanait d'une lampe sous une porte. Elle sourit et s'y dirigea. La porte était de bois massif, surement fermé à clé. Elle frappa doucement trois petits coups. A l'interrieur, on entendit un bruit, surement une chaise poussée, puis une voix de baryton s'éleva


- Oui, c'est pour quoi?
- J'aimerai me confesser, mon père
- Vous confesser, mon enfant? A cette heure-ci?
- C'est une nuit sainte, et j'ai beaucoup à me confesser, je ne peux pas attendre...
- Très bien... J'arrive...

On entendit alors un bruit de clé, puis une porte qui tourne sur ses gongs. Un homme au début de sa cinquantaine apparut en robe noire et col blanc, une bible à la main. Elle fit une moue dubitative, il fallait qu'elle se débarasse du bouquin avant qu'elle ne le morde. Il la regarda un instant, puis lui indiqua la route vers le confessional.

Alors qu'elle marchait vers la boite, elle cherchait une arme qui lui permettrait de lui retirer le livre saint. Elle passa plusieurs tombes. Elle aurait pu se servir d'un morceau de marbre, mais il était gravé "SANCTVS", des tombes de saints, donc des tombes bénies. Non, elle ne devait pas toucher à ça. Puis sur leur chemin, elle vit une pitié. Elle sourit, un air malsain vint à éclairer son visage.

Malheureusement, le prêtre s'en rendit compte, il la soupçonna d'être autre chose que humain et il commença à psalmodier quelques prières. Carnuial dû reculer, ne supportant pas les paroles. Sa proie fut assurée alors de son appartenance au monde de la nuit et brandit un chapelet et sa bible, proliférant nombre de paroles saintes droit vers la vampire.

Carnuial saisit la pitié et la balança avec toute sa force vers l'homme qui s'effondra dans un cri perçant. Elle fut soulagée, les prières étaient fortes et elle avait perdu beaucoup d'énergie à les écouter. Elle s'approcha de l'homme inconscient et d'un coup de pied, envoya valdinguer la bible et la croix à son colier. Puis sourit et entreprit de le mordre.

Une vague d'adrénaline et d'euphorie la fouetta comme une mer déchainée s'écrase sur des hautes falaises. Le sang de l'homme était plus que bon. Elle prit son temps, se délectant de la moindre gorgée, n'en perdant aucune goutte...

Carnuial
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Festins de Noël

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum